Web et technique(s)

Actualité, Nouvelles technologies

Imprimante 3D : résoudre les différents problèmes d’impression

Cet article fait suite à l’article sur le montage et le paramétrage de votre imprimante 3D. Maintenant que votre imprimante 3D est prête, vous allez pouvoir lancer des impressions. Si majoritairement cela devrait bien se passer, vous allez sans doute, notamment au début, rencontrer un certain nombre de soucis. Faisons ensemble un tour d’horizons des problématiques que vous pourrez rencontrer et comment les résoudre.

Problèmes d’impression 3D

Lors des impressions, vous pourrez (vous allez on peut même dire) être confronté à différents problèmes. Déjà, c’est normal et tout le monde passe par là. Cela fait partie de l’apprentissage, une impression 3D est plus complexe qu’une simple impression papier.
Les problèmes peuvent être de plusieurs types :

  • soucis de finitions
  • soucis de décollement d’une partie de l’objet en cours d’impression (warping)
  • décollement de tout l’objet (en général suite à un warping)
  • problèmes de gravité

Soucis de finitions

Il arrive souvent qu’il y ait quelques soucis de finitions sur vos impressions 3D. Cela peut être quelques filaments qui se promènent, et des parties hautes pas complètement lisses. Dans ce cas, un ponçage suffit généralement à régler le souci.

Décollement lors d’impression 3D

Cela arrive régulièrement, et sur les premières impressions cela peut même être décourageant. Mais il ne faut pas baisser les bras, il existe plusieurs solutions possibles :

  • plateau chauffant : un plateau chauffant permettra une meilleure accroche. Cela peut être un élément à prendre en compte dans le choix de l’imprimante 3D en fonction du fait qu’elle l’ait ou pas
  • laque : une solution artisanale qui fonctionne plutôt bien, un fine couche de laque sur le plateau avant l’impression. Attention tout de même, la laque est volatile. Il faut donc pulvériser sur un plateau démonté pour éviter que la laque s’insinue dans l’extrudeur ou sur les courroies
  • il existe également des rubans d’adhésion, ou des plateaux d’accroche (type Buildtak)
  • Raft : un raft est une structure d’accroche qui se place sous la pièce pour augmenter la surface d’accroche (utile si le bas de pièce par exemple a peu de contact avec le plateau)
  • Brim : je l’utilise beaucoup en ce moment, il s’agit d’une couche de plastique qui s’imprime autour de l’objet, augmentant la surface d’accroche. C’est une très fine couche, et elle s’enlève plutôt facilement après l’impression. Que ce soit les rafts ou les brims, cela peut se demander via le logiciel qui va piloter l’impression 3D (le slicer)
  • Changer les paramètres d’impression 3D, toujours via le slicer. Vous pouvez trouver tous les éléments sur le slicer sur cet article. En jouant sur la vitesse d’impression, sur la ventilation dans les premières couches, sur l’épaisseur, vous pourrez résoudre un certain nombre de problèmes

Problèmes de gravité

Je viens d’avoir le problème très récemment, et je ne l’avais pas forcément anticipé. En fonction de la structure de vos pièces, vous pouvez vous retrouver avec des éléments à imprimer qui vont se trouver au dessus du vide. Et la loi de la gravité étant difficilement contournable, il va falloir trouver d’autres solutions.

Et la solution en l’occurrence ce sont les supports. Ce sont des éléments qui vont être imprimés pour constituer un support, et qu’il faudra comme le raft ou le brim retirer après impression. Cela augmente bien entendu le temps d’impression et la matière consommée. Je vous renvoie vers un lien complet expliquant les supports.

 

Leave a Reply