Les outils collaboratifs ont le vent en poupe. L’idée est de limiter l’usage du mail, et de permettre les échanges au travers d’un support qui sera plus facile à suivre et permettra d’archiver plus facilement les informations. Parmi ces outils, nous retrouvons notamment Rocket.Chat, Slack et Mattermost.

Slack

Slack outil collaboratif

Je ne l’ai regardé que brièvement, car dans la poursuite des outils en auto-hébergement je souhaitais un outil installable en local et pas en mode SaaS. Mais il est très complet. Il existe une gestion de team, de canaux, il y a une gestion de fichiers assez poussée permettant notamment de trouver les fichiers partagés par une personne en particulier, il intègre un assistant sous forme d’un bot, il peut se lier à des outils tiers… Il a été créé par le fondateur de Flickr, et est très utilisé dans le monde de l’entreprise. C’est l’outil sans doute le plus riche des trois.

Quelques liens sur le sujet :
Site officiel
Article sur Clubic

Article du nouvelobs

Mattermost

Mattermost outil collaboratif

En cherchant un équivalent open-source et installable en local, je suis tombé sur cet article de Korben qui présentait rapidement Mattermost. Je l’ai donc installé et rapidement testé. Une des façon de faire de Mattermost est de cloisonner de façon plutôt forte les teams, et d’avoir ainsi la possibilité avec un outils d’avoir plusieurs instances, avec l’avantage et les inconvénients qu’elles soient très cloisonnées entre elles. Les fonctionnalités sont assez riches, l’installation est plutôt simple, soit rapidement avec Docker, soit en suivant le guide d’installation qui pour l’avoir suivi sur Ubuntu est très bien fait et précis.
Site Officiel

Rocket.Chat

Rocket.Chat outil collaboratif

En poursuivant mes recherches sur le sujet, je suis tombé sur Rocket.Chat. C’est le choix que j’ai retenu, à la fois pour la maison (l’occasion de l’installer sur mon Raspberry Pi 3 récemment reçu), mais également pour un besoin spécifique au travail. Les fonctionnalités de l’outil sont très riches,  il permet notamment en plus des fonctionnalités standards de ces outils (canaux public, canaux privés, messagerie instantanée, partage de fichiers…) de faire du WebRTC et du partage d’écran. Autre fonctionnalité sympa, quand vous copiez un lien, il vous affichera un aperçu de celui-ci. Il permet également de communiquer avec des applications tierces au travers des webhooks. Comme nous utilisons Jira cela permettrait si besoin de faire un pont entre les deux outils. J’ai pu également tester l’application Android Rocket.Chat (ces trois outils proposent leur application mobile disponible sur les différents stores) qui reprend globalement l’interface bureau, avec quelques fonctionnalités propres au mobile, comme pouvoir prendre une photo et la poster dans un canal.
Site officiel

Conclusion

Bref, ces trois outils devraient permettre de trouver votre bonheur, entre le mode SaaS ou local, le fait de pouvoir faire ou non du WebRTC, ou le fait de cloisonner fortement ou non vos teams. Sur ce que j’en ai vu rapidement, Slack est le plus abouti, mais les deux autres outils ont apparemment une équipe de développement dynamique derrière et s’enrichissent rapidement de nouvelles fonctionnalités.