Dans le cadre du web sémantique, Google à intégré de plus en plus les « rich snippets » dans ses résultats de recherche. L’idée de ces rich snippets est de typer les données afin que le moteur de recherche puisse identifier immédiatement les informations qu’il parse. Cela présente de nombreux avantages pour les propriétaires de sites, mais aussi pour Google, avec à la clé quelques petits inconvénients possibles qu’il en faut pas négliger.

Comment ca se présente ?
Vous les avez déjà vu, sans forcément savoir qu’il s’agissait du sujet de cet article. La photo de l’auteur d’un blog, une image de recette, des prix de produits, des avis clients, des horaires de cinéma dans la SERP… Tout ces éléments sont des rich snippets. Exemple ci-dessous avec une photo, des avis et un temps de réalisation :

rich_snippets_recette

Ou ci-dessous avec un prix produit et des indications de stock :

roch_snippet_prix_stock_son_video

Quels sont les avantages ?
Pour les propriétaires de site, cela permet d’une part d’améliorer son référencement, et d’autre part de se démarquer des concurrents en d’affichant plus d’informations dès la page de résultat de Google. Le fait d’avoir une photo attire beaucoup plus l’attention qu’un lien sans photo. Côté moteur de recherche, cela lui permet d’avoir des résultats plus pertinents, et d’enrichir ses pages de résultats (comme le récent Knowledge Graph).

Mise à jour du 7 février : Eric Schmidt a confirmé dans les colonnes du Wall Street Journal (dans le paragraphe « search engine ») que les contenus provenant d’un auteur identifié et vérifié (via le rich snippet rel author) seront privilégiés dans les résultats de recherche. Autrement dit, c’est la notion d’author rank qui se précise. Une raison de plus pour ne pas tarder à faire authentifier ses contenus.

Des inconvénients ?
Il peut y en avoir en fonction des données qui s’affichent via les rich snippets. Si dès la page de résultats de Google l’internaute à toutes les informations, il n’aura pas besoin de se rendre sur votre site (dans le cas d’horaires par exemple). Pour des prix produits, cela peut être également rédhibitoire en cas de mauvais positionnement vis-à-vis de la concurrence.

Comment le mettre en place ?
Plusieurs solutions sont maintenant possibles.
Vous pouvez déjà aller voir à cette adresse :
http://schema.org/docs/gs.html#schemaorg_types
Vous y trouverez les différents types de micro-données que vous pouvez utiliser sur votre site, avec pour chacun une fiche décrivant les paramètres possibles, et les valeurs attendues.
Par exemple pour typer les données d’un évènement : http://schema.org/Event
P
our un produit : http://schema.org/Product
V
ous aurez à chaque fois un tableau, suivi d’exemple en HTML.

Je suis allergique au code, que faire ?
Google propose depuis décembre 2012 un nouvel outil dans ses Google Webmaster Tools, le Data Highlighter. Vous le trouverez dans les GWT : http://www.google.com/webmasters/tools/?hl=en
Attention, mettez vous bien en langue anglaise car pour l’instant l’outil n’est disponible que dans cette langue.
Mise à jour du 21 février 2013 : l’outil est apparemment maintenant accessible en française également, et se nomme « Marqueur de données ». 
Si vous ne connaissez pas les Google Webmaster Tools, cela peut être l’occasion de les découvrir car ils sont une aide précieuse pour tout webmaster.
Une fois sur votre site, rendez-vous dans « Optimization »… »DataHighlighter ». Vous arrivez sur cette page d’accueil.

rich_snippets_data_highlighter_homeCliquez alors sur le bouton bleu « Start Highlighting ». Vous aurez une pop-up vous demandant la page que vous souhaitez utiliser pour catégoriser vos informations.

rich_snippets_data_highlighter_popup_url

A noter que la page doit être dans l’index de Google pour que cela fonctionne. Dans le cas contraire vous aurez un message vous l’indiquant.
Si l’url est bien dans l’index, vous rentrez alors dans l’outil. Il vous suffit alors de surligner une information pour qu’un menu contextuel s’ouvre vous demandant de typer la donnée :

rich_snippets_data_highlighter_page

Il vous suffit alors de marquer vos informations au fur et à mesure. A noter que Google finit par apprendre des informations que vous lui indiquez pour vous éviter d’avoir à surligner à chaque fois des informations de même type.

Comment tester ses rich snippets ?
Google fournit un outil qui permet de tester le rendu dans le moteur :
https://www.google.com/webmasters/tools/richsnippets
A noter que cet outil vous permet de voir quel pourrait être le rendu, mais il n’est pas certain que Google intégrera tous vos rich snippets dans ses résultats.

Conclusion
Les Rich Snippets sont en train de s’imposer petit à petit, et c’est d’ores et déjà un standard minimum pour qui veut un référencement efficace. Si vous n’avez pas encore étudié le sujet, il est donc temps pour vous d’étudier plus profondément le sujet, les outils proposés maintenant permettant de définir ses rich snippets sans trop d’effort.

Quelques liens pour vous permettre d’aller plus loin :
Présentation Google : http://support.google.com/webmasters/bin/answer.py?hl=fr&answer=99170
Infographie sur Abondance : http://www.abondance.com/actualites/20120720-11703-infographie-les-rich-snippets.html